Paris JUG : Compte-rendu de la soirée Java EE 6 & Glassfish

Ce mardi se tenait la soirée mensuelle du Paris JUG.
Les thèmes présentés étaient Java EE 6 par Antonio Goncalves, et Glassfish v3 Prelude par Alexis Moussine-Pouchkine. Soirée sponsorisée par Sun donc, jusqu'au buffet dont je n'ai malheureusement eu qu'un lointain aperçu tant la salle était bondée !

Des news

La soirée a commencé par une bonne et une mauvaise nouvelle.

Commençons par la mauvaise : l'événement étant victime de son succès, les participants sont maintenant trop nombreux pour tenir dans la petite salle de l'ISEP, ce qui pose des problèmes d'organisation (places assises, buffet...) et surtout de sécurité. A partir de mars, l'inscription sera donc obligatoire et vérifiée à l'entrée de la salle, dans la limite des places disponibles.

Passons maintenant à la bonne nouvelle : le Paris JUG fête son premier anniversaire, et organise une soirée spéciale pour l'occasion. Spéciale par son format, puisque les deux séances sont remplacées par des quickies, c'est-à-dire des présentations d'un quart d'heure sur des sujets variés ; spéciale par ses organisateurs, puisque la plupart des JUG-leaders français seront présents ; enfin, spéciale par son emplacement, puisqu'elle aura lieu au FIAP (30 rue Cabanis, 75014 Paris).

Les présentations

Comme je le suspectais, les deux présentations étaient strictement les mêmes que lors de la conférence OpenSource Exchange de novembre. Je vous invite donc à en lire les compte-rendus : Java EE 6, Glassfish V3 Prélude.

La seule différence notable concernait les annotations relatives aux Servlets 3.0.

Tout d'abord, certaines ont apparemment été renommées. Le préfixe "Web" a été ajouté sur @Servlet et @ServletContextListener , qui deviennent donc @WebServlet et @WebServletContextListener. Mais comme la spécification est toujours en cours, je ne serais pas surpris de voir encore d'autres changements intervenir avant la version finale (Q2/Q3 2009).

Ensuite, certains aspects étaient un peu plus détaillés, comme la possibilité de définir des servlets asynchrones (Comet/Bayeux) :

  1. @WebServlet(urlMappings={"/path1"}, asyncSupported=true)

Au passage, pourquoi ce nom alambiqué, et pas simplement "async" ou "asynchronous" ?

Concernant Glassfish, l'origine de son nom "Prélude" a été dévoilée : il s'agit tout simplement d'une version transitoire en attendant la version 3 finale, qui sera officiellement compatible JavaEE 6. D'ici là, la version "Prélude" permet de tester les toutes dernières versions des différentes spécifications à mesure qu'elles deviennent disponibles (JAX-RS, etc).
Pour avoir une première idée de la bête, voir le post de Tom : 30 secondes avec Glassfish V3.

Le mot de la faim

Comme indiqué plus haut, je suis arrivé trop tard au buffet pour en profiter. Dommage, c'était Sun qui régalait, et ça devait sûrement être bon... Pour la même raison, j'ai également raté la distribution des goodies lancés à la ronde. Ce sera pour une prochaine fois, j'espère.

Par contre, ce fut l'occasion de mener une petite expérience inspirée de Devoxx : deux sondages ont été publiés sur un grand tableau blanc laissé en libre accès :

Tableau blanc sondage.png

On remarque que parmi les serveurs, seuls Tomcat et JBoss ont la cote (je soupçonne Alexis d'avoir amené plein de feutres différents pour soutenir discrètement son bébé Glassfish). Côté langages, PHP et Ruby sont au coude à coude, tandis que Groovy mène la danse - un classement sans réelles surprises.

Je vous donne rendez-vous le mois prochain pour le JUG anniversaire !


Commentaires

1. Le vendredi 16 janvier 2009, 13:42 par Alexis MP

> "je soupçonne Alexis d'avoir amené plein de feutres différents pour soutenir discrètement son bébé Glassfish"

ah non, j'ai pas vu le buffet non plus!
et puis c'est pas très sport de voter pour soi devant tout le monde.
Demande pluôt à Noël combien de fois il a voté (il y a même des photos! :)
enfin, on aurait peut-être dut refaire les tableau après ma présentation! :)

Votre commentaire a été publié.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.